Caramel au beurre salé

Caramel au beurre salé
Aller à la recette

Un jour, il y a quelques années de cela, j’ai décrété que je n’aimais pas le caramel au beurre salé. Quelle drôle d’idée, vous ne trouvez pas? En fait, ce n’est pas tellement que je n’aimais pas ça. Mais je trouvais que c’était surfait, surcoté, qu’on en faisait vraiment des tonnes. Et j’avoue que j’aimais bien créer un peu le débat en répondant toujours : « non merci, je n’aime pas ça » ou « ça ira, je ne suis pas fan ». La réaction des gens est toujours assez intéressante. Comme quoi les lobbies du caramel au beurre salé font bien leur job !

L’incontournable caramel au beurre salé fait maison ! Le topping idéal qui se tartine, s’étale, se garnit et plus si affinité… Avec en bonus, une technique de préparation sans passage par la case : réalisation d’un caramel à sec (qui fait peur).

Mais ça c’était avant ! Avant que Natacha m’oblige à faire un caramel au beurre salé. Oui, oui, elle a tendance à me forcer à faire beaucoup de chose. Et je la remercie d’ailleurs pour ça. Bref, sans elle, je serais sûrement encore campée sur mes positions. Alors que « alloooo, t’es humain et t’aime pas le caramel? ». C’est juste pas possible les gars, le caramel en fait, c’est hyper bon! Donc en fait, la vérité, la vraie, c’est que j’aime le caramel.

L’incontournable caramel au beurre salé fait maison ! Le topping idéal qui se tartine, s’étale, se garnit et plus si affinité… Avec en bonus, une technique de préparation sans passage par la case : réalisation d’un caramel à sec (qui fait peur).

Bon voilà, ça c’était pour la partie racontage de life. Maintenant passons aux choses sérieuses. Ce caramel, je le voulais facile à faire ! C’est-à-dire sans étape de caramel à sec, oui je l’avoue, je suis une traumatisée du caramel à sec. Donc ici, c’est un caramel au beurre que l’on fait dans un premier temps. C’est plus long mais il y a moins de risques. L’astuce : c’est de toujours mélanger et de bien racler les bords. Aussi bien pendant la cuisson du caramel que pendant l’étape où l’on ajoute la crème !

L’incontournable caramel au beurre salé fait maison ! Le topping idéal qui se tartine, s’étale, se garnit et plus si affinité… Avec en bonus, une technique de préparation sans passage par la case : réalisation d’un caramel à sec (qui fait peur).

Que faire de mon caramel?

La question que personne ne se pose mais à laquelle je vous réponds volontiers! L’étaler sur des pancakes, ou encore des crêpes, fourrer des petits beignets et tellement plus encore…

Caramel au beurre salé

Daniela
L’incontournable caramel au beurre salé fait maison ! Le topping idéal qui se tartine, s’étale, se garnit et plus si affinité… Avec en bonus, une technique de préparation sans passage par la case : réalisation d’un caramel à sec (qui fait peur).
5 de 2 votes
Temps de préparation 5 min
Temps de cuisson 10 min
Type de plat Dessert, Goûter, Petit déjeuner, Topping
Portions 1 petit pot de confiture

Ingrédients
  

  • 140 g de sucre
  • 75 g de beurre salé
  • 100 g de crème liquide entière
  • 2 pincées Fleur de sel

Instructions
 

  • Dans une casserole, à feu moyen, faire fondre le sucre avec le beurre. Remuer sans arrêt. N’hésitez pas à bien racler les bords à l’aide d’une marise (pour éviter que le sucre s’agglomère).
  • En parallèle, chauffer à feu doux la crème liquide.
  • Au bout de 5 grosses minutes, le sucre et le beurre vont prendre une jolie couleur ambrée (n’attendez pas que ça soit aussi foncé que le résultat final, le mélange doit être un peu plus clair).
  • Retirer du feu et verser la crème liquide chaude tout doucement en mélangeant bien et en raclant les bords. Vous allez obtenir un joli caramel avec une belle couleur.
  • Personnellement, j’ai toujours des petits agglomérats de sucre alors je passe toujours mon caramel à la passoire à maille fine avant de le transvaser dans un petit pot. J’obtiens un caramel bien lisse auquel j’ajoute 2 pincées de fleur de sel et là… C’est que du bonheur !
Tried this recipe?Let us know how it was!
L’incontournable caramel au beurre salé fait maison ! Le topping idéal qui se tartine, s’étale, se garnit et plus si affinité… Avec en bonus, une technique de préparation sans passage par la case : réalisation d’un caramel à sec (qui fait peur).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.